Aller au restaurant au Japon : un vrai voyage culinaire !

Sommaire

La cuisine japonaise est délicieuse, variée et saine ! On découvrira certainement dès le premier jour du voyage qu'elle a bien plus à offrir que des sushis. On y trouve des spécialités culinaires régionales, des légumes et des viandes particulières, du thé de différentes régions de culture, d'innombrables brasseries de saké et bien d'autres choses encore.

Quelques informations sur l'alimentation au Japon

Beaucoup de petits plats japonais

Une partie de la culture alimentaire japonaise consiste à consommer de nombreux petits plats différents au cours d'une journée. L'accent est mis sur la qualité et la fraîcheur des ingrédients. La plupart du temps, on utilise du riz, beaucoup de légumes, du poisson frais et de la viande. La préparation reste minimaliste et certains aliments sont même servis crus afin de préserver leurs précieux nutriments.

Des ingrédients japonais de qualité

D'une manière générale, la cuisine japonaise souhaite préserver la saveur propre des ingrédients. L'utilisation d'ingrédients saisonniers et locaux provenant directement du Japon est également importante depuis toujours. Cela correspond au changement de mentalité qui a lieu actuellement dans le monde entier en faveur d'une alimentation japonaise plus saine et plus durable. L'alimentation traditionnelle japonaise est généralement pauvre en graisses, ce qui facilite une alimentation saine pendant le voyage au Japon.

Au Japon, les yeux mangent aussi

Le Japon est un pays d'esthètes et l'œil participe donc aussi au repas. Au restaurant, les plats et les menus sont présentés avec soin et décorés de manière attrayante. Les paniers-repas faits maison ou achetés en chemin sont également de petites œuvres d'art culinaires.

Le Japon, le pays des gourmets

Outre la délicieuse cuisine familiale et la cuisine de tous les jours, il y a bien sûr aussi la cuisine haut de gamme et c'est désormais officiel : le Japon est le pays gourmet numéro un de notre planète. Nulle part ailleurs, vous ne trouverez autant de restaurants trois étoiles qu'ici. Jusqu'à présent, le guide Michelin n'existe que pour deux régions du pays (Tokyo et la région du Kansai) et pourtant, il dépasse déjà la France et d'autres grandes nations gourmandes.

Restaurant au Japon : comment se comporter ?

Un petit mot sur les manières de table et l'étiquette du restaurant lors d'un repas japonais. Lorsque vous entrez, vous êtes accueilli chaleureusement, joyeusement et bruyamment, par un irashaimase. A l'intérieur, vous trouverez désormais au Japon de nombreux restaurants aménagés selon le modèle occidental.

Le service d'un restaurant au Japon

A propos du service : Au Japon, un bon service fait partie intégrante du repas et "l'invité est Dieu" (proverbe japonais) ne sont pas que des paroles en l'air. Le plus beau - le service vient du cœur et on n'attend pas de pourboire. Au contraire, ce serait presque un petit faux pas que vous pourriez commettre.

Des repas pris sur tatami

Il existe cependant toujours des salles à manger japonaises classiques, recouvertes de tatamis. Ici, vous devez enlever vos chaussures en entrant. Ensuite, vous vous asseyez sur des coussins confortables à des tables basses.

L'assise formelle au Japon

En tant que visiteur étranger, on n'attend généralement pas de vous que vous vous asseyiez formellement sur les genoux. De nombreux Japonais s'assoient aujourd'hui de manière plus informelle et confortable : les hommes en tailleur et les femmes avec les deux jambes d'un côté. De nombreux restaurants traditionnels disposent désormais d'une salle à manger avec un creux sous la table basse. Avant le repas, le serveur vous tend toujours un o-shibori (serviette rafraîchissante) humide pour vous nettoyer les mains. Ensuite, le mot d'ordre est itadakimasu, ce qui signifie "bon appétit".

Manger avec des baguettes au Japon

On mange avec des baguettes et ne vous inquiétez pas, même les débutants peuvent apprendre rapidement avec un peu de pratique. La seule chose à laquelle vous devez faire attention est de ne pas trop agiter les baguettes, de ne pas les pointer du doigt ou de ne pas les insérer dans les plats japonais. Lorsque vous n'utilisez pas les baguettes, posez-les simplement sur le hashioki (petit banc de baguettes) décoratif prévu à cet effet. Au Japon, il est d'usage de finir de manger et d'essayer au moins une fois tout ce qui vous est proposé.

Totemo Oishii !

Si on vous demande si vous aimez, vous pouvez répondre par un totemo oishii (très bon) et faire ainsi plaisir à votre hôte ou au restaurant. Après le repas, remerciez et prenez congé en disant : Go-chiso-sama deshita - ce qui signifie "c'était une fête". Vous commandez l'addition en disant poliment o-kanjo kudasai. Normalement, vous la réglerez à la caisse à la sortie. À propos : il est expressément permis de siroter de manière audible en mangeant des ramen et autres nouilles !

Commander sans connaître le japonais

Nous souhaitons à présent dissiper quelques craintes. Même sans connaître la langue japonaise, il est possible de commander des repas au Japon. De nombreux restaurants proposent des menus bilingues, des cartes avec des images parlantes ou les plats proposés sont reproduits en plastique dans la vitrine.

Restaurants gastronomiques et variantes quotidiennes

Invitez le serveur à vous accompagner à l'extérieur et indiquez simplement le plat souhaité. Cela fonctionne ! L'autre crainte - à savoir que manger au Japon doit vous ruiner financièrement - n'est pas forcément vraie. Il existe bien sûr des restaurants gastronomiques de très haut niveau, mais aussi des variantes quotidiennes très abordables et délicieuses pour déguster des Ramen sur la pause déjeuner.

L'esthétique japonaise dans les repas

Les clients sont souvent très surpris face aux innombrables formes, couleurs, tailles, designs et matériaux des assiettes et bols. Ici aussi, l'esthétique typiquement japonaise se reflète ainsi que l'amour de la saisonnalité. Ainsi, en été, on aime servir les plats sur du verre, car il dégage une certaine fraîcheur. Ou en hiver, on préfère le toucher chaud de la laque. Souvent très inhabituels pour nos yeux, les repas japonais combinent de manière bigarrée différentes couleurs, surfaces et matériaux de vaisselle.

L'iki

Pour nous Européens, qui avons grandi avec l'idéal de beauté antique de la perfection, beaucoup de choses de l'esthétique japonaise peuvent d'abord sembler inhabituelles. Mais à y regarder de plus près, elle suscite la curiosité et l'inspiration. En ce qui concerne la nourriture et la gastronomie japonaises, il convient de mentionner deux principes importants : l'idéal classique de l'iki signifie être exigeant, mais pas saturé. Il se reflète aussi bien dans la simplicité et la sobriété que dans une urbanité ou un raffinement exclusifs.

Le Wabi Sabi

Les restaurants haut de gamme au Japon sont appelés ryotei. De l'extérieur, ils sont souvent si simples que vous pourriez presque passer à côté. Ici aussi, l'esthétique japonaise de l'iki s'applique. On les reconnaît parfois à un petit tas de sel à l'entrée. Les établissements de cette catégorie doivent toujours être réservés à l'avance et parfois, il faut même une recommandation personnelle. L'effort en vaut la peine, car il s'agit pour les gourmets d'une expérience très particulière que vous n'oublierez pas de sitôt.

Quels sont les différents types de restaurants japonais ?

Les restaurants haut de gamme au Japon sont appelés ryotei. De l'extérieur, ils sont souvent si simples que vous pourriez presque passer à côté. Ici aussi, l'esthétique japonaise de l'iki s'applique. On les reconnaît parfois à un petit tas de sel à l'entrée. Les établissements de cette catégorie doivent toujours être réservés à l'avance et parfois, il faut même une recommandation personnelle. L'effort en vaut la peine, car il s'agit pour les gourmets d'une expérience très particulière que vous n'oublierez pas de sitôt.

Le ryokan

Si vous souhaitez déguster la cuisine japonaise classique avec ses multiples amuse-bouches et ses plats de haut niveau, il est recommandé de passer la nuit dans un ryokan japonais (hébergement traditionnel). Les repas y sont souvent inclus dans le prix de la nuitée et cette nourriture, souvent de niveau étoilé, relativise les prix élevés. Le dîner vous sera servi dans votre chambre privée ou dans des salles à manger traditionnelles avec vue sur des jardins japonais artistiques. C'est le Japon à l'état pur !

Les établissements spécialisés

De nombreux établissements se sont concentrés sur la préparation d'une cuisine spéciale et il y a donc des établissements qui ne proposent que du sukiyaki ou du yakitori ou du soba ou de l'anguille ou d'autres spécialités. Mais cela se fait alors au niveau japonais parfait habituel.

Les restaurants de sushis

Les restaurants de sushis, appelés sushi-ya, sont nombreux au Japon et dans le monde entier. Ce plat japonais léger et varié fait de plus en plus d'adeptes, à juste titre ! Dans un restaurant de sushis Kaiten, où les bouchées défilent devant vous sur un tapis roulant, il est facile de décider ce que vous voulez manger et en quelle quantité.

Les autres types de restauration au Japon

Manger au Japon : Conseils pour économiser de l'argent

Le restaurant le moins cher (à partir de 800 yens) est le shokudo, un restaurant normal. Les employés japonais aiment également y aller pendant leur pause déjeuner ou pour un dîner rapide. De même, dans l'un des nombreux pubs confortables appelés izakaya, vous pouvez choisir parmi différents menus du jour pour une somme modique.

La nourriture dans les grands magasins japonais

De nombreux grands magasins ont de grands rayons alimentaires, avec une offre très large. Dans les centres commerciaux et certains immeubles de bureaux, vous trouverez un étage entièrement consacré à la nourriture, avec différents restaurants, appelé Resutoran-Gai. Pour les budgets plus modestes, d'innombrables comptoirs de snacks dans les gares ou des petits supermarchés proposent de délicieuses boîtes de nourriture pour un pique-nique ou un petit dîner dans la chambre d'hôtel.

Distributeurs automatiques de boissons au Japon

Au Japon, il n'est toutefois pas courant de manger à la main en marchant. Il est préférable de trouver un banc confortable ou une aire de pique-nique. Des boissons chaudes et froides sont disponibles pour peu d'argent dans les distributeurs de boissons qui se trouvent vraiment à chaque coin de rue. Ce service est tout simplement génial...

Quid de la restauration rapide au Japon ?

Au Japon aussi, il est difficile d'arrêter l'avancée de la restauration rapide. Mais au lieu d'essayer les mêmes plats dans le monde entier, allez donc dans l'une des chaînes locales où, au lieu de petits pains à la farine blanche, vous pouvez obtenir des burgers frais également entre du riz frit ou des feuilles de salade croquantes.

La boîte à bento et l'eki-ben

La boîte à bento est pour le Japonais ce que son casse-croûte est pour nous. En fait, c'est ainsi que l'on désigne la boîte à lunch japonaise en elle-même, qu'elle soit remplie ou non. Autrefois en bois, elle existe aujourd'hui dans tous les matériaux. De nombreuses mères japonaises préparent le matin avec amour les boîtes à bento pour leurs proches. Plus tard, elles proposent des paysages artistiques, des visages ou des personnages de bande dessinée à manger. Les hommes d'affaires apportent leur boîte à bento pour la pause déjeuner et la variété de riz, de légumes, de viande et de poisson en petites bouchées est délicieuse et saine. Dans les gares, de nombreux magasins vendent des eki-ben, des boîtes à lunch pratiques pour un voyage en train. Souvent, on y trouve même des spécialités japonaises adaptées à la région, comme par exemple le poulpe d'Hokkaido. La saisonnalité des ingrédients est également prise en compte, comme les pousses de bambou au printemps ou les champignons spéciaux en automne.

Onigiri : les fameuses boulettes de riz japonaises

Les onigiri sont toujours une distraction bienvenue pour les touristes affamés. Ces triangles de riz épicé, délicieusement fourrés au choix de poisson, de poulet ou de légumes et enveloppés dans une feuille d'algue nori, se trouvent pratiquement à chaque coin de rue pour environ 120 à 150 yens.
Zoom sur la spécialité écossaise des Scotch Eggs !
Quelles spécialités culinaires goûter en Écosse ?