Quels risques pour la santé en mangeant trop de viande bourguignonne

Les viandes sont toujours pièces maîtresses dans la préparation de repas. Quand il manque d’idée, le bœuf bourguignon s’invite toujours. Cependant, ce plat n’est pas aussi bon pour la santé en cas de surconsommation ou de prise trop fréquente. Il peut altérer la santé. Découvrez quels sont les risques pour la santé si vous mangez trop de viande bourguignonne ou de viande rouge.

Risque de maladies cardio-vasculaires

Les viandes sont les principales sources de protéines pour les personnes suivant un régime carné. Elles comportent tous les acides aminés indispensables à l’organisme. Elles se démarquent également par leur abondance en fer, en zinc et en vitamine. Le plat bœuf bourguignon pour 18 personnes est pourtant pointé du doigt comme néfastes pour la santé si vous en consommez beaucoup. L’augmentation des risques des maladies cardio-vasculaires est la plus populaire.

Les problèmes cardio-vasculaires sont dus à la richesse en acide gras saturé des viandes rouges. Ce sont de mauvaises graisses. Ils s’accumulent dans les parois artérielles et forment une plaque d’athérome. Il existe aussi l’interaction entre les composants des viandes bourguignonnes et les microbiotes intestinales. Les bactéries de l’intestin transforment la carnitine, la choline et la lécithine contenant dans viandes en TMAO ou triméthylamine-N-oxyde. Quand le taux de ce dernier augmente dans l’organisme, le métabolisme des mauvais cholestérols ne se font pas exactement.  Les risques d’AVC et de crise cardiaque s’accroissent. La quantité viande bourguignon par personne doit être régulée pour éviter ces risques. Vous pouvez naviguer sur ce lien pour en savoir plus.

Risque de cancer

A part les maladies relatifs aux vaisseaux sanguins et au cœur, la surconsommation de viande bourguignonne pour 10 personnes peut aussi mettre en péril la santé des appareils digestifs. De ce fait, il faut restreindre la quantité de bœuf bourguignon par personne s’il figure parmi votre plat fétiche. Le risque global cancer est estimé réduit de 14 % chez les personnes adoptant un régime végétarien ou végétalien.

L’inflammation des intestins ou le cancer colorectal se trouve en tête des risques. Une étude à montré que le fer héminique dans les viandes rouges se transforment en aldéhyde sous l’action d’une oxydation. Ce produit toxique pour l’organisme engendre des mutations d’ADN au niveau du côlon et entraîne par la suite la mort des cellules du côlon et du rectum.

D’ailleurs, il faut noter que les effets négatifs ne proviennent pas seulement de la viande de bœuf.  Comme l’appellation du plat est « bourguignon », le vin utilisé dans la cuisson apporte aussi sa part. Trop de viande bourguignonne peut atteindre le foie. La sauce et le vin rouge attaquent le foie avec une consommation abusive ou répétée. Des lésions hépatiques surviennent quand le foie ne résiste plus.

Conseils pour éviter les effets néfastes des viandes bourguignonnes sur la santé

Pour éviter tous les risques qui pèsent sur la santé avec les viandes rouges, il faut limiter leur consommation et aussi la quantité viande bourguignon par personne. Le fait de bous basculer vers un régime végétarien ou végan n’est pas la meilleure alternative. Il existe des acides aminés indispensables introuvables que dans les viandes. Si vous écartez les viandes de votre ration alimentaire, vous devez réétudier votre ration alimentation. Il suffit de réduire la fréquence de consommation et la portion par personne. Au lieu de 3 kilos de viandes pour la préparation ordinaire de votre plat, diminuez à 1,5 kilo la quantité de bœuf bourguignon pour 10 personnes.

Il est aussi recommandé d’intégrer d‘autres sources de protéines dans votre alimentation quotidienne. Le fait de les alterner avec les viandes vous aide à diminuer la fréquence de consommation. Il y a les légumineuses sèches, les viandes de poissons, les fromages de soja, les insectes, etc. Généralement, vous ne devez pas dépasser la quantité de 400 g de viande par semaine.